Conférence | Rémi Quirion

Trois-Rivières 5     |     15:45 à 17:00

LE RÉFLEXE SCIENTIFIQUE : UNE AUDACE NÉCESSAIRE POUR LES MUNICIPALITÉS DE DEMAIN


Description

Les municipalités détiennent de nombreuses clés pour transformer l’économie du Québec, lutter contre les changements climatiques, ou accompagner le vieillissement de la population. Nous devons leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans la transformation de nos sociétés, au-delà de la gestion des crises et des affaires courantes. Pour cela, les municipalités du Québec ont besoin d’accéder à des ressources scientifiques de qualité, qui leur permettront d’anticiper les grands changements qui vont les affecter, et de trouver des solutions innovantes qui leur sont propres. Quelle que soit leur taille, elles devraient pouvoir accéder aux connaissances et aux expertises scientifiques financées par les fonds publics, et compter parmi leurs collaborateurs des personnes diplômées en recherche qui apportent un regard analytique supplémentaire dans les projets. Cette présentation sera l’occasion de présenter les ressources disponibles au Québec et de tracer les grandes lignes d’une collaboration réussie entre le milieu municipal et le milieu scientifique.

Rémi Quirion
Scientifique en chef du Québec


Biographie

Depuis le 1er septembre 2011, Rémi Quirion, O.C., C.Q., Ph.D., m.s.r.c., occupe le poste de scientifique en chef du Québec, un poste nouvellement créé. À ce titre, il préside les conseils d’administration des trois Fonds de recherche du Québec et conseille le ministre de l’Économie et de l’Innovation en matière de développement de la recherche et de la science.

Jusqu’à sa nomination, Rémi Quirion était vice‐doyen aux sciences de la vie et aux initiatives stratégiques de la Faculté de médecine de l’Université McGill et conseiller principal de l’Université (recherche en sciences de la santé). Il était également directeur scientifique du Centre de recherche de l’Institut Douglas, professeur titulaire de psychiatrie à l’Université McGill et directeur exécutif de la Stratégie internationale de recherche concertée sur la maladie d’Alzheimer des Instituts de recherche en santé du Canada. Le professeur Quirion fut le premier directeur scientifique de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies, un des 13 instituts de recherche en santé du Canada.

Ses travaux ont aidé à mieux comprendre le rôle du système cholinergique dans la maladie d’Alzheimer, du neuropeptide Y dans la dépression et la mémoire, et du peptide relié au gène de la calcitonine (CGRP) dans la douleur et la tolérance aux opiacés. Rémi Quirion a obtenu son doctorat en pharmacologie de l’Université de Sherbrooke en 1980 et il a effectué un stage postdoctoral au National Institute of Mental Health, aux États‐Unis, en 1983. Auteur de plus de 750 publications dans des revues scientifiques reconnues, il est l’un des chercheurs en neurosciences les plus cités dans le monde. Récipiendaire de nombreux prix et distinctions, dont l’Ordre national du Québec (chevalier du Québec, C.Q.) en 2003, le prix Wilder‐Penfield des Prix du Québec en 2004 et l’Ordre du Canada (O.C.) en 2007, il est membre de la Société royale du Canada et a également été intronisé au Temple de la renommée médicale canadienne. En 2015, il a été promu Officier dans l’Ordre des Palmes académiques de la République française, une distinction remise par le gouvernement français qui reconnait ainsi son apport au développement des relations franco-québécoises en matière de recherche.